Un peu de toi, un peu de moi et beaucoup d’amour …

… Si on m’avait prévenue, et bien je l’aurai quand même fait !!! Parce que même si le métier de parent est difficile, c’est quand même le pied d’avoir une famille.
Jugez-en par vous même ;

Les nuits écourtées, la fatigue, les cernes, les « tu te lèves c’est ton tour, ah non c’est le tien! », c’est usant mais finalement on apprend à se satisfaire de 3h de sommeil d’affilées et des grasses matinées jusqu’à 8h (mes Miniboys sont adorables sur ce point car sachez que chez beaucoup de condisciples c’est 7h …).
Maintenant je comprends mieux pourquoi mon Papounet passait l’aspirateur devant la porte de ma chambre à 9h du mat le dimanche matin, ou nous réveillait au son d’une douce et mélodieuse clochette …
Il faut savoir aussi que plus jamais on ne se sent seul ! Un mignon petit ange doit expliquer à nos Minis que nous devons bénéficier d’une surveillance sans faille : dans leurs pattes tu resteras, dans leur lit tu dormiras, le linge sale (et toi tu n’en fais pas partie hein) tu mettras dans la machine à laver avec maman, le jardin (et pas les massifs de fleurs) tu ratisseras avec papa, et même et même … le fameux aux toilettes tu les accompagneras et sur leurs genoux tu attendras bien gentiment qu’ils aient fini ce qu’ils ont à faire !
Après Musso et autres Levy nos chers bambins nous permettent d’élargir notre champs de lecture : « Comment faire dormir mon loir dans son lit », « Aider mon moineau à manger des trucs verts », « Les massages pour Minis », « Néné ou Bibi : donner le meilleur à nos moufflets ». Et puis on (ré) apprend à lire à haute voix en articulant et en faisant les liaisons des histoires magiques du soir.
On devient un dieu en matière de négociation : « tu ranges tes jouets sinon le Père Noël ne passera pas », « tu manges ta soupe sinon le Père Noël ne passera pas », « tu fais dodo sinon le Père Noël ne passera pas » … ben quoi vous voyez triple ??? Ben il faut adapter son discours en fonction des saisons ! Et puis la négo c’est important pour le boulot …Mais aussi des experts en patience ! Ce qui va avec la négociation …

Je pourrai continuer longtemps comme ça mais là je sens que vous lâchez prise.
Heureusement, ils grandissent et finissent par nous lâcher !
Et ce jour là … c’est nous qui ne les lâchons plus … ne grandissez pas trop vite mes Miniboys d’amour !

2 thoughts on “Un peu de toi, un peu de moi et beaucoup d’amour …

  1. Hé si il faudra bien apprendre à les lâcher pour qu'ils s'envolent! …mais ça c'est une autre affaire, et même quand on s'y prépare ce n'est jamais facile… tu as encore un peu de temps!…ils te reviendront.

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)