Comment savoir ?

Un, deux, trois … et puis … et puis quoi ?

Quand est-ce que l’on sait que c’est la fin ?

Et puis toutes ces personnes qui nous disent : alors à quand la petite fille ?

Non mais quatre enfants c’est pas trop ?

Est-ce que ce quatrième enfant ne va pas nous manquer ?

Je suis pourtant sûre de moi depuis la naissance de Gabriel : nous sommes au complet. Je le dis, je l’ai écrit à plusieurs reprises. Nous sommes comme les cinq doigts de la main, tout roule et nous sommes une jolie famille que je trouve parfaite. Nous avons trouvé notre rythme de croisière. Les enfants sont heureux. Je retrouve un peu de temps pour moi. Nous arrivons au bout du tunnel de la petite enfance : Gabriel dort bien et commence à emprunter le chemin de la propreté, la fatigue extrême nous laisser tranquille.

Nous pensons maintenant aux vacances en famille, aux loisirs sans plus être bloqués à la maison pour la sieste des enfants. Nous ne sommes pas totalement sortis de cette période car Gabriel est encore un bébé, et je ne veux pas le faire grandir trop vite non plus. Il fait déjà beaucoup de choses que ses frères, et plus particulièrement Maxence, ne faisaient pas à son âge. Il parle comme ses frères, à tel point que mes parents ont du mal à savoir lequel est au téléphone quand ils décrochent.

Nous avançons et je pense maintenant à mes enfants comme à des grands garçons et non plus comme à des bébés. Je nous imagine de plus en plus faire des activités tous ensemble. Maxence étant entré au CP depuis septembre, nous sommes maintenant dans la période où il faut penser à faire les devoirs, il tient des conversations entières avec nous et nous pose des questions existentielles. Il lit même tout seul son histoire le soir pendant que Gabriel prend soin de répéter chaque mot derrière lui !

unesourisbleue.fr

Mais voilà, je pense quelques fois à ce petit quatrième que nous n’aurons pas. Je suis sûre aujourd’hui que j’ai été trop fatiguée pour de nouveau avoir à subir les nuits hachées. Je suis sûre de ne pas vouloir imposer un rythme de bébé à mes enfants, de vouloir profiter d’eux qui grandissent. Je suis sûre que notre couple en prendrait à nouveau un coup comme à chaque arrivée d’un bébé. Et même si on s’en sort toujours, les quelques mois qui suivent une naissance sont toujours difficiles pour les parents.

Alors non, nous n’aurons pas de quatrième enfant, mais est-ce que notre corps de maman arrête de nous titiller un jour ?

Est-ce que le vide que l’on peut ressentir dans notre ventre arrive à se combler à un moment donné ?

Petit bébé je pense à toi, et c’est déjà bien suffisant pour moi <3

17 thoughts on “Comment savoir ?

  1. Ah la la, je te comprends. Mon premier aura 6 ans le mois prochain, la deuxième a eu 3 ans en août et mon dernier à 15 mois. Je suis seule avec eux depuis bientôt un an et j’en ai tellement bavé que je sais que je ne veux plus passer par là. Puis, je n’ai personne dans ma vie donc la question ne se pose pas… et pourtant, j’ai paradoxalement du mal à me dire que je m’arrête là 🙂

  2. J’ecrirai sûrement la meme chose dans quelques mois…je sais que pikobebe est le dernier pour tous pleins de raison que tu évoques mais ca me titillera toujours de ne plus avoir de minuscule boule posée sur moi !

  3. Dans ma tête, cela avait toujours été clair que nous n’aurions que 2 enfants. Je m’estime déjà très heureuse d’avoir pu connaître cette joie de la maternité (maintenant que tu connais mon parcours, tu comprendras de quoi je parle). Et puis, l’an dernier, j’ai eu quelques jours de retard. Dans ma tête, tout est allé très vite et je me voyais déjà avec un ventre rond, ressentir ce petit être qui bougerait en moi, donner la vie une nouvelle fois même à 46 ans… Et puis la réalité m’a vite rattrapée et remis les pieds sur terre : je faisais mon entrée dans la pré-ménopause… Je me suis rendue compte que, finalement, je n’avais peut-être pas vraiment fait le deuil de ce petit dernier et qu’il me fallait le faire maintenant.

  4. J’avais peur de toujours avoir envie d’un dernier bébé et je suis tellement heureuse de pouvoir ressentir le faite que non, je suis bien avec mes deux enfants et malgré les bébés autour je n’ai absolument aucune envie d’en avoir un autre 🙂 belle journée à toi

  5. Je n’en ai pas encore (enfin… j’ai fait une FC en juillet dernier) du coup j’ai plutôt l’envie de premier. Mais j’entends souvent cela autour de moi, parler de cette envie du « petit dernier »… Pas évident hein ?
    🙂

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)