Dormir comme un bébé ?

Non mais sérieusement ! qui a inventé cette expression ?

Alors, oui nous sommes bien d’accord, les bébés dorment beaucoup, mais franchement c’est le fouillis non ?! La nature aurait pu bien faire les choses à ce sujet, et caler le sommeil de bébé sur celui de ses parents …

Bon je ne vais trop me plaindre non plus car Margaux est une très bonne dormeuse. Mais nous serons tous d’accord sur le fait que se réveiller à trois heures du matin pour nourrir un bébé ça reste fatiguant quand on a déjà un rythme de vie bien établit avec les premiers bambins de la fratrie.

Après avoir bercé durant des heures quatre bébés, je peux vous dire que je me suis documentée sur le sujet ! J’ai voulu essayer de comprendre le rythme de mes enfants afin de mieux gérer leurs besoins de sommeil, et les miens …

Il y a beaucoup de choses écrites dans les livres, mais la seule chose que je retiens c’est que généralement nous sommes beaucoup plus patient et compréhensif quand nous avons notre compte d’heures de sommeil.

 

Le sommeil du nourrisson

 

Il faut d’abord savoir que le sommeil de bébé n’a rien à voir avec celui de l’enfant ou encore de l’adulte. L’endormissement et les phases de sommeil sont totalement différents. Pour commencer, un nourrisson ne sait pas faire la différence entre le rythme de la journée et celui de la nuit. La seule chose qui l’intéresse pour le moment c’est de manger, une sensation qu’il découvre en venant au monde et qui est ressentie comme une douleur intense et inconnue.

 

unesourisbleue.fr
Margaux dort comme un bébé, bien au chaud avec sa couverture personnalisée MaLayette.

 

Dans les premiers jours de vie, le rôle des parents est de répondre présent dès que bébé fait ressentir son inconfort. Il s’agit de le nourrir sans forcément attendre qu’il pleure. Dès les premiers signes de mouvements de succion nous pouvons intervenir, ce qui permettra à notre tout petit d’avoir confiance en nous et en lui. Ensuite dans les premières semaines, il nous faut instaurer des rituels qui vont permettre à bébé de prendre ses repères. Le jour il pourra dormir en pleine lumière avec le bruit ambiant. Vous pourrez d’ailleurs remarquer qu’un bébé s’endort facilement avec le bruit de l’aspirateur, du sèche-cheveux ou encore des frères à sœurs qui jouent à proximité.

Margaux s’est récemment endormie avec le bruit de la hotte !

En revanche la nuit, il vaut mieux rester dans la pénombre autant que possible et éviter de parler pour ne pas éveiller bébé plus qu’il ne le faut. L’idéal est d’avoir une petite veilleuse à portée de main, ce qui nous suffira à y voir clair.

Durant la première phase, le sommeil agité, on pourrait penser que bébé est réveillé. Il peut avoir les yeux ouverts et bouger les bras ou les jambes. Mais si l’on est attentif, on remarque que sa respiration est plus rapide et bruyante. Il faut éviter de lui parler, au risque de le réveiller et que son cycle soit perturbé. C’est la phase la plus longue, mais elle va en diminuant durant les 6 premiers mois. Le sommeil devient alors de plus en plus stable.

L’autre phase importante est celle du sommeil calme. Cette fois, notre bébé est immobile, ses yeux sont fermés, sa respiration est régulière et souvent il tient ses petits poings fermés, et les bras remontés de chaque côtés de la tête. C’est le moment que je préfère quand je tiens Margaux dans mes bras et que je me repose avec elle. Je trouve cette phase de sommeil apaisante pour nous deux !

 

Le sommeil de bébé

 

Quand notre bout de chou commence à comprendre l’alternance jour/nuit et à avoir confiance en la capacité de ses parents à le nourrir, il s’intéresse à ce qui se passe autour de lui. C’est partie pour la découverte ! Autant dire que des millions de choses se passent dans sa petite tête. Il va lui falloir emmagasiner toutes les informations qu’il reçoit. Et c’est là que le sommeil entre en action !

 

unesourisbleue.fr
Dormir c’est pour les nuls !

 

Le sommeil lent (qui prend la place du sommeil calme chez le nourrisson, vers 3 mois) permet de grandir, c’est durant cette phase que nous produisons l’hormone de croissance. C’est ce qui permet à l’enfant de développer son squelette et ses muscles, ainsi que la multiplication des cellules de l’organisme. Cette phase de sommeil joue un rôle très important pour le bon fonctionnement du système immunitaire.

Le sommeil paradoxal, qui remplace le sommeil agité vers 3 mois, quant à lui permet la maturation du cerveau. C’est le moment de la mise en place et du développement des circuits de neurones. C’est là que nous mémorisons et régulons toutes nos émotions.

 

Ce qu’il faut retenir c’est que le sommeil est un apprentissage pour nos bébés, ce n’est pas innée et surtout les différentes phases de sommeil ont toutes leur importance. Notre rôle est d’aider bébé à s’adapter mais aussi de lui montrer comment bien dormir pour mieux grandir.

A priori un bébé qui atteint les cinq kilos est capable de se contenter de quatre repas par jour et de ne plus réclamer la nuit. Vers 6 mois son horloge biologique est bien en place, ce qui lui permet de faire des nuits de 8 à 12 heures d’affilées.

Ce que j’ai remarqué, c’est que rien n’est gagné avec un bébé. Il ne fait jamais crier victoire car les jours et les nuits se suivent mais ne se ressemblent pas ! Il faut beaucoup de patiente et d’empathie aux jeunes parents !

 

Le premier conseil que je donnerai c’est de dormir quand bébé dort (ce que j’ai eu beaucoup de mal à appliquer mais qui était tout de même nécessaire …).

Ensuite, un bébé dort beaucoup mieux près de ses parents car il se sent rassuré. Alors si vous êtes beaucoup trop fatigué, n’hésitez pas à vous caler dans le canapé, bébé sur vous. Vous vous apaiserez mutuellement et vous dormirez de concert !

Enfin, n’oubliez pas qu’une journée ou une nuit difficile ne font que passer, un jour après l’autre, rien n’est ancré. Alors ayez confiance en vous et en votre bébé. Un jour votre enfant devenu ado dormira jusqu’à midi et vous pesterez car il dort trop !

 

 

Sources :

Le sommeil de mon enfant, collection Laurence Pernoud, Editions Horay

Bébé dis-moi tout, Eve Piorowicz et Sabine Turcat, Editions Leduc

J’élève mon enfant (Edition 2010-2011), Laurence Pernoud, Editions Horay

Article partenaire avec le site MaLayette

 

 

unesourisbleue.fr

 

 

10 thoughts on “Dormir comme un bébé ?

  1. J’adore ce genre d’article. ❤️
    Ça me rappelle les premiers mois de Gabriel, quand on suivait ces petits conseils aussi que j’avais lu je ne sais où pendant ma grossesse et qui paraissaient tellement plus simple avant d’être parents.
    Bon finalement il a fait ses nuits vers 4 mois, en même temps que le début de la diversification alimentaire donc on est plutôt chanceux.
    Elle est toute jolie cette petite Margaux… ❤️

          1. Je suis comme toi je ne peux pas laisser pleurer un bébé. Mais j’ai l’impression que ton article se destine aux parents d’enfants un peu plus grands.

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.