Fais ce qu’il te plaît

Enfin le mois de mai est arrivé ! Ce n’est pas vraiment le cas cette semaine mais pour moi il est synonyme de soleil, chaleur, bronzette, changement de garde robe … et tout cela me remplie de bonheur ! Je me souviendrai longtemps des expressions de ma mamie du style « Noël au balcon, Pâques aux tisons » ou encore « En Avril ne te découvre pas d’un fil, en mai fais ce qu’il te plaît » et bien d’autres. Ces petites phrases ont bercé mon enfance et ponctue encore mon existence.

Pour démarrer ce joli mois de mai, nous avons retrouvé toute la famille pour fêter les noces de palissandre de mes grands parents maternels. Ne cherchez pas sur Google, je vais vous aider : ils se sont mariés en 1951 ! Ils étaient jeunes et beaux et leur amour dure encore depuis tout ce temps. Nous ne savons finalement pas grand chose de leur histoire, leurs sentiments sont tout à fait personnels, les détails également : ont-ils été malheureux par moment ? ont-ils résisté à la tentation ?

Tout ce que je vois aujourd’hui c’est une femme qui ne tarie pas d’éloge sur son amoureux, un mari qui verse discrètement une petite larme quand sa femme lui chante une chanson d’amour éternel devant toute une assemblée et deux êtres qui font rêver toutes les autres générations.

C’est devenu tellement facile aujourd’hui de se dire qu’on ne s’aime plus (même par texto …), de ne plus faire d’effort pour pardonner et avancer, je vous dis ça en étant bien consciente que tous les problèmes n’ont pas de solutions et que ça pourrait tout aussi bien m’arriver un jour … Mais finalement quand je vois combien avancer ensemble rend plus fort, et combien résoudre un problème de communication peut renforcer des sentiments, je me dis qu’il y a des familles qui se déchirent pour pas grand chose certaines fois.

Nous voici donc arrivé en ce joli moi de Mai et c’est aujourd’hui le rendez-vous « 10 du mois » organisé par notre jolie Claire du blog Egalimère dont le thème est le titre de cet article.

unesourisbleue.fr

Je vous parlais donc de cet amour parfait, celui qui fait rêver, celui qui dure toute la vie, pour de vrai car c’est ce que m’a inspiré ce thème : faire ce qui nous plaît, ne pas plier et s’effacer pour rester soi et ne pas s’oublier par amour pour un jour ne plus exister en tant que femme.

Je me suis aperçue que dans les débuts de ma vie de maman, je me suis investie à cent pour cent dans ce rôle, en m’oubliant quasiment totalement, ainsi que ma vie de couple, je me suis consacrée à mes enfants avant tout. Aujourd’hui je ne regrette absolument pas cet engagement car mes enfants sont heureux et notre famille est unie. Mais je me dis que notre couple aurait pu ne pas résister à cette explosion de sentiments et je suis tellement fière que mon chéri et moi soyons restés connectés.

J’ai depuis repris confiance en moi et en mon rôle de femme, je reste une maman dévouée et aimante pour mes enfants, mais je ne m’oublie pas et je fais ce qui me plaît également : je cours le dimanche quand je le peux et je fais de la zumba pour me défouler, je me maquille quasiment tous les jours, je fais attention à moi pour me sentir bien dans ma peau, je vais à Paris ou encore à Lyon pour rencontrer des copinautes et les marques que j’affectionne grâce au blog, je vais boire des cafés chez ma meilleure amie dès que je le peux, je profite de mon congé parental pour être en osmose avec mes bébés (plus si bébés que ça) …

Et c’est en fait ce dont j’ai vraiment envie : d’être une maman, une femme, une amie, une amante et plus si besoin. J’approche la quarantaine et la crise ne m’aura pas ! na !

N’oublions pas qui nous sommes pour vivre heureuses les filles !

5 thoughts on “Fais ce qu’il te plaît

  1. j’aime beaucoup ton article!
    cela a du être émouvant de voir la petite larme et d’écouter la chanson : moi j’aurais pleuré!
    ici je m’oublie un peu. je n’aime plus mon corps (corps de maman déformé), donc un peu dur parfois de se « faire belle » quand on ne se trouve pas belle :/
    mais tu as raison : faire ce qui nous plait ! je te suis à 200% !
    merci pour ce bel article
    cécile

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)