J’ai envie d’avancer

Voilà, on y est … déjà un mois. Plus on a d’enfants, plus le temps passe vite. Mais finalement, je n’en suis pas mécontente. Tu es notre troisième petit bout et j’avoue que je suis moins patiente. Je sais que les nuits hachées, les coliques, les pleurs du soir … tout ça va passer très vite alors je reste zen.
Aujourd’hui je profite des câlins, des dodos sur moi, de ta petite bouille d’ange quand tu t’endors paisiblement après avoir bien mangé, du portage que je revis avec toi et avec un plaisir immense (Coquinou ne supportait pas l’écharpe) …

Mais d’un autre côté je sens que notre famille est au complet.
J’ai profité de ma dernière grossesse jusqu’au bout (grâce à toi qui est arrivé le jour du terme petit coquin), je profite de toi nourrisson … Mais je veux avancer. J’imagine que tu es un peu plus grand, que tu joues avec tes frères, que tu commences à interagir avec eux. J’ai hâte de découvrir tes premières fois : premier sourire, premiers gazouillis, premières siestes, premières nuits, premières dents, premiers pas !
Et puis un peu plus loin, je nous imagine tous ensemble à profiter de nos week-end en famille, à nous balader au zoo, à jouer tous les cinq dans notre jardin, à rendre visite à la famille … J’ai hâte d’emmener ma petite tribu à l’école pour vous voir grandir, apprendre, vous faire des copains, me raconter vos journées … Je sais bien que nous rencontrerons d’autres difficultés mais je suis armée et prête à les affronter !
Il faut aussi se le dire, avec l’âge, la fatigue est plus lourde à digérer. C’est surement elle qui me fait dire tout ça. A priori, les nuits scindées et les couches, pour moi, c’est la dernière fois. Du moins c’est ce que je me dit en ce moment.
Je ne veux pas te faire grandir trop vite, je suis bien consciente que toi, Bébichou, tu es unique et non pas le prolongement d’un « nous ». Je sais bien que tu dois avancer à ton rythme et que je ne dois pas précipiter les choses. Et je te promets de te laisser profiter de chaque jour, de nous, de la vie comme tu en as envie.
Je t’attends !
Et quand nous aurons avancé tous ensemble, je regretterai ces instants d’innocence.

4 thoughts on “J’ai envie d’avancer

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)