La raison de l’amitié #1

Comme je vous en ai déjà parlé à plusieurs reprises, je me découvre cette envie d’écrire : je vous propose donc une petite nouvelle, toute nouvelle.

Jouer avec les couleurs, les textures, ses idées, en plein milieu de la nuit, quand tout le monde dort et qu’elle se sent seule au monde, c’était toute sa vie. Peindre en mille couleurs les choses qui lui passaient par la tête : des images fragiles, des choses vécues avec difficultés, des événements sans importance pour les autres mais pas pour elle. Finalement, ce qu’elle aimait, c’était se défouler sur la toile mais aussi cette vision des choses exacerbées à chaque instant, débouchant sur une inspiration sans faille.
Charlotte était une solitaire, approchant la trentaine, ne se préoccupant pas vraiment du lendemain. Elle avait cette chance de ne manquer de rien, de vivre de sa passion, de gérer sa propre galerie. Tout cela était exaltant et donnait un sens à sa vie, son imagination débordante remplissait parfaitement les moindres recoins de sa vie et la rendait unique, au moins à ses yeux.
Sa seule vraie amie, c’était Anne. Elles avaient le même âge et la même passion pour les mojitos. Elles se connaissaient depuis toute petites, leurs mères étaient collègues de bureau. Le genre de vie que Charlotte s’était promis de ne jamais vivre. Elle avait tout mis en oeuvre pour se détourner de ce chemin tout tracé par ses parents, et elle avait réussi, avec une certaine satisfaction.
Anne, elle, avait une autre vision des choses : elle était mariée depuis six ans, heureuse maman de deux filles adorables. Elle aimait la sécurité du mariage et du fonctionnariat. Charlotte lui permettait de s’évader de temps en temps et ça lui allait bien comme ça.
Ce soir là, les deux amies avaient prévu une soirée entre filles : Charlotte se chargeait toujours de l’organisation, et Anne suivait. Une soirée entre artistes, dans un immeuble au luxe indécent, où l’alcool coule à flot, les petits fours préparés par le meilleur traiteur de la ville. L’ascenseur les mena sur l’appartement terrasse, on entendait la musique de ces fêtards dès le bas de l’immeuble. Les voisins devaient être habitués …
Elles commencèrent à se mêler à la foule, comme d’habitude, à se servir une coupe de champagne, comme d’habitude. Puis Anne croisa le regard de Mike … son sang ne fit qu’un tour … elle le reconnu immédiatement malgré les années … C’était lui, bien lui, en chair et en os. Charlotte remarqua le changement d’attitude d’Anne, elles se connaissaient par cœur. Mais cette fois Charlotte ne savait pas dire s’il s’agissait d’un moment d’ennui ou bien d’un sentiment plus complexe.
– Anne ! T’es partie là ?
– Hein ? Ah non, excuse moi … un moment d’absence …
– Ça ne va pas ?
– Je viens de voir Mike …
Charlotte marqua un moment d’arrêt à son tour, comment était-ce possible … il était parti vivre à San Francisco depuis l’accident. Comment pouvait-il se retrouver là, aujourd’hui, à cette fête.
Mike paraissait être le gendre parfait, jamais un épi dans les cheveux, des yeux bleus à faire sombrer toute la gente féminine, un sourire d’une blancheur irradiante. Il était le genre d’homme bien sous tous rapports pour quiconque ne l’avait jamais côtoyé.
Seulement Charlotte et Anne, elles, le connaissaient, et même trop bien …
La suite au prochain épisode, des idées de dénouement ?
 

6 thoughts on “La raison de l’amitié #1

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)