Laissez moi le choix !

Il y a quelques temps le gouvernement a proposé une loi permettant le partage du congé parental entre le père et la mère. Cette réforme a un double objectif : permettre au femme de reprendre leur travail plus rapidement (et donc perdre moins de temps pour faire évoluer leur carrière) mais aussi de permettre aux pères de profiter de leur famille. Dis comme ça je vote pour ! Seulement voilà, en se penchant un peu plus sur la question, je pense que cette réforme ne devrait être qu’un aboutissement mais aussi un choix ….
 
Je suis maman depuis quatre ans maintenant. Avant ça cette réforme ne m’aurait bien sûr rien évoqué. Aujourd’hui je veux me battre et faire entendre ma voix car pour moi, avoir le choix, c’est primordial !

Grâce à une convention collective très avantageuse, j’ai pu profiter de mon Chaton pleinement pendant huit mois, j’ai pu vivre avec lui beaucoup de premières fois. Mais j’ai aussi pu me reposer pour reprendre le travail en pleine forme. Chaton a été calé à cinq mois sur ses siestes et ses nuits, ce qui m’a permis de prendre un peu de temps pour moi durant les trois derniers mois avant la reprise. Et ce ne fût pas un mal !
Nous avions choisi de le faire garder par une assistante maternelle, ce qui nous semblait être un bon compromis entre la maison et la garderie, et permettait une sociabilisation en douceur. Chaton a donc passé 49 heures par semaine du mardi au samedi chez nounou. Elle nous a beaucoup apporté, à Chaton comme à moi, mais voilà, 49 heures par semaine ! Je ne voulais pas que me enfants soient élevés par quelqu’un d’autre et ne profiter d’eux que deux jours par semaine.
J’ai donc eu la chance de pouvoir avoir le choix ! Oui la chance ! Le choix !
J’ai pu prendre un congé parental pour Coquinou et je compte bien faire de même pour Bébichou. Nous sommes bien d’accord et je le répète, pour moi c’est un choix :
  1. D’abord parce que financièrement nous avions les moyens de le faire et que c’est Chéri d’Amour qui avait le meilleur salaire.
  2. Ensuite parce que j’ai tout donné pendant dix ans à mon entreprise et que je voulais tout donner à présent à mes enfants.
  3. Et enfin parce que je voulais profiter d’eux au maximum pour mon bien être et celui de notre famille.
La réforme que nous propose le gouvernement est pour moi un non sens pour plusieurs raisons. Voici pourquoi, selon moi encore une fois, certains parents, contrairement à nous, n’ont pas le choix et pourquoi cela irait à l’encontre du bien être familial.
Tout d’abord, les raisons financières : il est établit qu’actuellement un homme gagne mieux sa vie qu’une femme à poste égal.
L’Observatoire des inégalités, constatant les inégalités de salaires entre femmes et hommes en France a tenté de les quantifier. Selon ses chercheurs, l’écart global est de 27 % et se répartit entre :
  • 13,3 % dû au temps de travail : les femmes sont cinq fois plus souvent en temps partiel que les hommes, leur revenu tous temps de travail confondu est logiquement inférieur (de 7,5 %) ; les hommes font plus souvent des heures supplémentaires (ce qui explique 5,8 % de différence)
  • 3,7 % est dû à des différences de poste (cadre, employé, ouvrier), d’expérience, de qualification et de diplôme et de secteur d’activité (éducation ou finance)
  • 9,7 % restent inexpliqués (ou attribués au sexisme).

 

Alors comment un père qui gagne mieux sa vie pourrait renoncer à son salaire durant son congé parental ? Le gouvernement en est bien conscient et c’est là qu’il compte faire des économies.
Vient ensuite la question du mode de garde : aujourd’hui en France, 63% des enfants sont gardés par leur parents, 18% par des assistantes maternelles et les 19% restant sont partagés entre les crèches et les grands parents.
63% … ce chiffre me paraît éloquent : il y a bien sûr des parents qui ont fait ce choix (comme moi) mais pour une grande partie c’est une obligation, tout d’abord parce qu’il manque des places en crèche mais aussi par manque de formation des assistantes maternelles, et enfin parce que les futures mamans ont été discriminées à l’embauche ou dans le milieu du travail de façon générale.
Alors si le papa ne prend pas sa partie du congé parental, que faire d’un enfant pour lequel on ne trouve pas de mode garde parce qu’il n’y a plus de place avant des mois ?
D’accord : la France, comme l’Europe, est en crise
 
D’accord il faut faire des économies.
D’accord la dette de la France doit être réduite
 
D’accord nous devons tous faire des efforts
 
Mais tout ceci doit-il se faire au détriment du bien être des familles ?
 
 
Je pense sincèrement que chacun doit y mettre du sien, je suis prête à accepter beaucoup de choses. Mais encore en fois, comme je vous le disais en ce qui concerne la réforme des rythmes scolaires, le gouvernement met la charrue avant les bœufs. Il faudrait commencer par s’attaquer aux bases du problème en ce qui concerne le congé parental et trouver les vraies sources d’économies possibles.
ooo

 

Depuis que j’ai commencé à écrire cet article, il s’est passé quelque chose de très intelligent ! Le Sénat a retoqué le projet de loi concernant la réforme des Allocations Familiales … Je n’ai pas évoqué le sujet ici parce que ce serait beaucoup trop long et que je vous aurez perdu entre temps 😉 Mais voilà, la raison évoquée par le Sénat est en lien avec ce que j’évoquais plus haut : les économies réalisées par l’Etat grâce à cette réforme ne sont pas si évidentes, car il lui faudra réaliser des dépenses supplémentaires pour créer de nouvelles places en crèches ! 

Alors si le Sénat se pose les mêmes questions que nous … que se passe-t-il dans la tête de nos dirigeants !!!???
Mesdames et messieurs nos dirigeants, merci de bien vouloir réfléchir pour une fois à la vraie racine du problème : l’étendue du nombre de structures d’accueil pour nos enfants et plus d’égalité salariale homme/femme. Car, si cette réforme vise à faire des économies parce qu’on s’imagine que les hommes ne prendront pas leur congé parental, alors que feront nous des enfants ???
Pour signer la pétition contre le réforme du congé parental c’est ici.

 

5 thoughts on “Laissez moi le choix !

  1. je refuse que l'on enlève aux femmes le choix d'élever elles-mêmes leurs enfants si elles le désirent…je suis convaincue comme toi que les papa ne prendront pas ce congé pour des raisons financières ou de carrière et que les enfants se retrouveront en crèches…Il s'agit bien d'un faux alibi pour réduire le droit des familles et surtout de faire des économies mal étudiées!

  2. Je suis bien d'accord avec toi et je suis en colère de voir que plus personne ne s'étonne de ce non-choix qu'on nous impose !!

    Bien dit ! ( ici mari chéri a pris un congé parental pendant 3 ans par choix et parce qu'on souhaitait garder le meilleur salaire…mais c'est NOTRE décision !)

    Bisous

  3. +1 à tout ce que tu évoque.
    Certaines familles font le choix du congé parental.
    Il ne faut pas non plus confondre avec les familles qui profitent du systeme , mais là c'est un autre débat.
    Je suis en congé parental pour des raisons différentes : je veux m'occuper de mes enfants, on a jamais eu de place en crèche pour un enfant alors deux…., j'ai un salaire faible et en plus j'étais à temps partiel. Là je peux profiter de mes enfants même si c'est parfois épuisant ! Ensuite je retrouverais mon emploi avec une petite remise à jour !

    J'ai signé !

    Bises

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)