Ma révolution personnelle

Durant trois mois je n’ai pas ouvert l’ordinateur, je n’ai pas pianoté sur mon clavier, ou très peu. En revanche j’ai pris le temps nécessaire pour révolutionner ma vie, enfin surtout ma façon de consommer. Je me suis enrichie, je me suis informée, je me suis ouverte à un autre mode de vie. Alors évidemment, je ne suis jamais dans l’extrême, je n’ai pas changé du tout au tout. Mais aujourd’hui je me sens plus responsable et plus actrice de ce qui m’entoure. J’ai vraiment cette sensation de moins subir les choses, et d’avoir un certain pouvoir !

Tout a commencé quand je suis devenue maman. Evidemment on veut ce qu’il y a de mieux pour nos enfants, et puis j’ai eu la chance d’être parent témoin Blédina, ce qui m’a permis de comprendre beaucoup de choses. J’ai commencé à faire attention aux compositions des produits, à leur respect de la nature et de la biodiversité, aux déchets que l’on peut produire … surtout qu’avec trois enfants les poubelles sont très vite remplies !

unesourisbleue.fr
Et si on arrêtait d’empoisonner nos enfants d’Erwann Menthéour – Un livre très instructif sur tous les plans

J’ai ensuite voulu m’informer sur la vague des coupes menstruelles : tout d’abord avec un documentaire diffusé dans l’émission « On n’est pas des pigeons » sur la composition des tampons (toujours très floue à l’heure actuelle d’ailleurs …). C’était intéressant mais trop court. J’ai fouillé le net de long en large et je me suis lancée ! Riche de cette expérience concluante, la nature a envahi ma salle de bain : cosmétiques naturelles et/ou bio et/ou slow …

A ce moment là, je me rends compte que tous les produits industriels (shampoings, déo, crèmes …) ne faisaient qu’empirer les problèmes qu’ils étaient censés réparer.

unesourisbleue.fr
Ma salle de bain en est toute retournée !

J’ai été ébahie par les résultats : plus les produits sont simples et plus ils sont efficaces. J’en suis donc à révolutionner mes produits d’entretiens. Là encore, une efficacité redoutable avec très peu de produits et à bas coûts. Du savon noir, du vinaigre blanc, du bicarbonate de soude, et le tour est joué ! Et plus je me renseigne, plus je leur trouve des usages variés.

Je pense qu’une fois que l’on commence à lire les compositions des produits que l’on achète, que l’on cherche à réfléchir à ce que l’on veut transmettre à nos enfants et que l’on s’informe sur les méfaits des produits industriels sur nos corps, plus rien ne nous arrête. Cela devient même une quête du quotidien : faire attention aux emballages, consommer local, rechercher des producteurs consciencieux …

unesourisbleue.fr

Ma fierté personnelle est que mes enfants commencent à être conscient de nos actes. Entendre Maxence dire dernièrement à un commerçant, auquel je demandais de ne pas emballer mes achats car j’avais apporté un sac : « oui Monsieur, parce que maman elle essaie de prendre soin de la nature ! » fût mon petit moment de gloire.

11 thoughts on “Ma révolution personnelle

  1. Même démarche ici. On a fait du tri dans la salle de bain, on utilise beaucoup plus de lavable, on file nos déchets alimentaires aux voisins pour leurs poules… Je participe au Défi Green Blog. Il y a plein d’infos à glaner sur le groupe Facebook.
    Par contre sur les produits de beauté il y a des choses sur lesquelles j’adhère moins car les produits ne sentent rien. Je sais, c’est moche et marketing mais quand je me lave j’aime sentir bon :-p

    1. Ben perso je préfère les odeurs naturelles mais comme je le dis je ne suis pas dans l’extrême je mets encore du parfum par exemple 😉
      Sinon le groupe ça m’intéresse, il faut participer au rdv sur le blog ou on peut juste être présent dans le groupe ?

  2. bon déjà : contente de te relire!!!!!
    ici aussi on fait plus attention, sauf mr papa qui ne veut pas..; il ne veut pas lâcher ses produits cracra!!! on se lance dans le zéro déchets aussi mais à notre échelle, pas en devenant des ayatollah, et en fait on vit mieux, c’est sûr que la maison ne sent pas la « fraîcheur pins », elle sent le savon noir, le citron, le vinaigre, mais déjà voilà les économies, et surtout les bienfaits pour la santé!

  3. Il y a 4 ans, les médecins m’ont trouvé un problème à la thyroïde. Là, on se met à réfléchir à toutes les choses qui auraient pu interférer à me créer ce problème. Je pointe les perturbateurs endocriniens, Tchernobyl mais quelques temps plus tard, les médecins changent leur diagnostique : la thyroïde dysfonctionne oui mais c’est un dysfonctionnement qui est de naissance. Je suis née avant 1986 donc on n’oublie la centrale nucléaire russe! Et les perturbateurs endocriniens aussi (ce n’est pas que de leur faute!). Pourtant, exit les couleurs pour cheveux chimiques, exit les cosmétiques (en même temps j’en utilise pas beaucoup!), exit les produits de couleurs non naturelles,….. Depuis, c’est couleurs végétales, lecture des étiquettes, recyclage, cosmétiques plus naturelles, on fait un jardin,… La prochaine étape : la lessive maison! Une copine le fait, elle en est trop contente donc je fonce, en plus ça fait du bien à tout le monde (nous, l’environnement) et au porte-monnaie!!

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)