Ma routine matinale

Je me lève et je te bouscule … comme d’habituuuuudeeee ! Bon ce n’est pas tout à fait ça mais on s’en approche. A la façon d’une blogueuse beauté, j’avais envie de vous faire envie avec ma petite routine matinale. Vous parler de mes petites astuces, de ma vie de tous les jours …

 

En plein milieu d’un doux rêve, je suis tirée de mon sommeil par un cri … il est 6h58 … même pas 7h00 … psychologiquement c’est dur ! Je me lève, je titube dans le couloir, ouvre les volets de la chambre de Bébichou. Il est tout sourire, moi je dors encore. Je lui donne quelques jouets pour l’occuper et je retourne me coucher dans ma salle de bain pour me préparer. J’ai cinq minutes montre en main avant le prochain cri. Il me faut donc être très organisée et très précise à cette heure là. Sachant que nos chambres sont à l’étage, et que j’ai la flemme de remonter, je fais tout pour être présentable avant de descendre.

 

Brossage de dent : sachant que je n’ai que cinq minutes, je n’en prends qu’une seule pour cette tâche. Mon produit fétiche c’est ma brosse à dent (ah bon ? surprise hein !) avec un peu de dentifrice, mais que du « Sensidone » pour mes petites gencives usées par trois grossesses en quatre ans.

 

Nettoyage des crottes d’œil : étape indispensable pour se réveiller. Un petit gant imbibé d’eau bien fraîche, ou une débarbouillette des enfants quand on n’a pas les yeux bien ouverts. On s’éponge avec une serviette (pas avec le PQ ça colle hein !).

 

Hydratation intense et lifting jeunesse : après un nettoyage en bonne et due forme, la peau tiraille, je ne peux décemment pas la laisser dans cette état. J’applique ma crème « Chivy », seule étape que je ne manquerai pour rien au monde ! Seule étape pour laquelle j’ouvre bien les yeux pour éviter de prendre le liniment par erreur …

 

Là, moment fatal … les cinq minutes sont écoulées … Je fonce chercher Bébichou avant qu’il ne réveille ses frères, prends bien soin de m’accrocher le petit doigt de pied (mais pourquoi ils n’ont pas de nom les doigts de pied d’abord ??? question existentielle du matin, indispensable pour une bonne mémoire, une culture générale au top, et des neurones en pagailles) dans le coin de mon lit, ou l’intérieur du coude dans la poignée, c’est au choix. Je pose mon petit louveteau affamé par terre, pour finir ce que j’avais commencé.

 

Les cheveux : pas le temps de me faire une « haute coiffure », je démêle, j’attrape ma pince et attache le tout gracieusement histoire de ne pas me faire tirer une mèche de cheveux par inadvertance. Entre temps j’ai rattrapé deux fois mon petit soldat prêt pour le parcours du combattant (il rampe plus vite que son ombre, incroyable …) qui arrivait un peu trop prêt de l’escalier. Ce serait dommage qu’il arrive en bas avant moi !

 

Dernière étape, la tenue idéale pour être une femme fatale lorsque l’on ouvre la porte au facteur : n’ayant pas pris le temps de préparer mes vêtements la veille puisque je me suis étalée dans mon lit et endormie sans m’en rendre compte, j’attrape un pantalon vert passe partout de chez « M&H » et un débardeur bariolé (si si ça va très bien ensemble), le tout agrémenté d’un gilet qui n’a plus de forme après avoir été lavé toutes les semaines depuis … je ne sais plus quand. Mais tout ça c’est sur le haut de la pile et ça s’attrape en deux secondes.

 

unesourisbleue.fr

 

 

C’est l’heure de prendre le bibi mon chéri ! Et voilà que les deux grands choupinous se lèvent. En maman parfaite, je prépare le petit déjeuner de tout le monde, je fais chauffer l’eau de mon cappuccino au chocolat. J’installe tout le monde à table te donne le bibi à mon Bébichou. Une demie heure plus tard j’ai fais réchauffer deux fois mon eau dans la bouilloire, essuyé deux fois la tasse de lait renversées sur la nappe en plastique, pas folle la guêpe ! Tient petit moment d’éducation neuronale, elle vient d’où cette expression ???

 

Pas le temps de réfléchir, Bébichou grimpe sur le canapé, il va tomber !!!

 

Je prépare enfin mon cappuccino-choco, il est dix heures. C’était sans compter sur Bébichou qui chouine pour retourner au lit. Quelle chance me direz-vous ! Oui j’ai énormément de chance, j’ai des marmottes, dont une qui se lève tôt, mais une marmotte quand même.

 

Je redescends, sers à nouveau des madeleines à mon Coquinou qui a très faim. Ce matin j’étais décidée, j’allais manger sain … Mais les bols de céréales et de madeleines n’étant pas terminés, je ne vais quand même pas les mettre à la poubelle ! La pomme et le pain complet ce sera pour demain … Je fais donc réchauffer mon cappuccino-choco, le sors du micro-onde, il est trop chaud, je le pose pour le laisser refroidir.

 

Pendant ce temps je débarrasse le lave vaisselle, puis je reprends mon mug qui est à la bonne température, enfin presque ! Je le bois d’un trait, je ne vais pas me faire avoir encore une fois hein ! Viens ensuite le repos de la guerrière : je me pose dans le canapé, il est onze heures, je vadrouille sur les applis de mon smartphone, suis interpellée douze fois pour jouer avec mes petits amours. Il est midi, la matinée est terminée, je n’ai pas préparé le déjeuner. Je sors le paquet de coquillettes et le jambon : je suis la meilleure maman du monde !

 

Et ce matin, j’ai réussi à boire mon cappuccino-choco tiède !

 

 unesourisbleue.fr

 

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)