Maman, et puis quoi encore …

Avant d’être parent on ne vit que pour soi, on ne s’occupe que de soi, et puis un jour des petits êtres arrivent et dépendent totalement de nous. Au début on a l’impression d’être aspirée dans un tourbillon, mais après coup, quand on analyse la situation on s’aperçoit que grâce à eux on grandit, on gagne en maturité et surtout … on gagne des supers pouvoirs !

En presque six ans j’ai vécu trois magnifiques mais usantes grossesses, trois accouchements de rêves qui m’ont permis de vivre trois rencontres incroyables et remplies d’émotions toutes plus différentes les unes des autres. Ces moments inoubliables sont aussi très déstabilisant, on pense avoir tout imaginé mais finalement on est submergés, avec le temps on pense devenir des parents aguerris mais on en apprend tous les jours … Ce que j’ai remarqué depuis un bon moment maintenant, c’est qu’en devenant parents, on étoffe la palette de nos compétences, vous ne voyez pas de quoi je veux parler ? Voici la liste non exhaustive de ce que j’ai découvert sur moi :

  • Je peux être une femme invisible ! Si si je vous assure, quand on a des invités, on les accueille, on prend leur manteau, puis on file déposer tout ça pour dire bonjour, sauf que pendant ce temps les enfants les ont accaparés : « oh mais comme tu as poussé » « et regarde mon nouveau tatouage de pitch sur mon bras, et même qu’il ne part pas dans le bain » « et tu sais maman elle a préparé l’apéro et nous aussi on va boire un coup » … bref une fois la conversation entamée, maman devient invisible, et mon bonjour alors ? Hou hou, coucou, oui c’est moi qui vous accueille.
  • Je suis jolie dès le réveil, les cheveux en l’air, et le mascara qui a coulé sous mes yeux parce que j’avais la flemme de me démaquiller. Vous ne me croyez pas ? Pourtant mes enfants me le disent tous les matins, si bien que je me sens tellement en confiance que je suis capable d’aller chercher le pain sans me maquiller à présent. En ce moment Nolan me le dit dix fois par jour, je dois être tellement resplendissante alors …
  • Je suis capable de gagner des batailles contre moi même ! Les hormones nous en font voir de toutes les couleurs, exit les sautes d’humeurs, avec un rire des enfants on passe vite à autre chose. La fatigue, elle est toujours présente, mais aujourd’hui elle ne prend plus le dessus (ou presque jamais). Les kilos en trop, je suis capable de faire un petit régime pour qu’ils ne s’installent pas trop longtemps (deux jours ça suffit non ?).
  • Je fais du sport ! Ah ça pour moi c’est un exploit : je n’ai jamais été très sportive, mais après les grossesses il faut bien se bouger un peu pour se tonifier. Je le suis mise à la zumba et quand j’en ai le temps je cours … C’est pas incroyable ça quand même ! Et aujourd’hui je suis fière d’avoir trouvé des activités qui me conviennent et surtout qui me font du bien au corps et au coeur.
  • Je suis devenue photographe. J’ai toujours aimé faire des photos, d’abord parce que j’ai une mémoire de poisson rouge et que ça me permet de me remémorer les événements passés, mais aussi parce que j’aime capturer l’instant. Mais depuis que je suis maman, c’est un passe temps quotidien, tout est prétexte à jouer de l’objectif. Et avec le temps, je m’améliore, enfin je crois, je joue avec les lumières et les filtres, j’aime mettre en scène mes prises de vues et j’adore prendre des photos sur le vif de mes enfants.
  • J’ai découvert qu’il existe des failles spacio-temporelles dans la journée : vous connaissez le créneau dix huit – vingt ? Toutes les mamans le connaissent, ce sont ces deux heures interminables, remplies de chouineries, de demandes incompréhensibles des enfants, de cris parce que « le légo jaune il est plus beau que le rouge et il me l’a piqué », ou encore « mais non maman je voulais pas des coquillettes ce soir » (alors que c’est ce qu’ils demandent tous les soirs), ou bien « non mais je suis pas d’accord moâaaaaa, je veux pas mettre mes chaussons, je veux mettre mes boooottttteeeessss » … Et le créneau vingt et un – minuit ? Vous savez celui où vous vous dites, c’est parti j’ai ma soirée pour moi, je vais pouvoir ranger, lire, regarder la télé avec mon chéri, donner à manger au poisson, arroser les plantes, me faire les ongles ET me coucher tôt. Puis minuit arrive et vous n’avez fait que … vous allonger dans le canapé …

Bon finalement les plus grands pouvoirs que j’ai acquis depuis que je suis maman c’est de profiter de chaque instant de la vie, de tous les câlins de mes enfants, de prendre sur moi le plus possible pour arriver à les calmer quand ils sont fatigués, d’essayer de leur transmettre mes valeurs, de les laisser sauter dans les flaques pour leur faire plaisir … Bref d’aimer la vie …

3 thoughts on “Maman, et puis quoi encore …

  1. Haha ! Ton article m’a fait rire. Eh, oui ! Ce n’est pas évident d’être maman parce que quelqu’un part, ça signifie renoncer un peu à nous même pour nos enfants, mais il faut aussi avouer qu’il n’y a rien qui nous procure autant de joie que de les voir heureux.

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)