Mes trucs pour arrêter de râler !

Comme j’en parlais ici, ça fait parti de mes bonnes résolutions pour cette nouvelle année : profiter de la vie et ne plus râler pour des broutilles !
Du coup j’ai décidé de lister toutes ces petites choses qui nous font monter la moutarde au nez et pour lesquelles nous devrions plutôt essayer de trouver le coté positif, d’en rire, ou de rester zen autant que possible, pour s’embellir le quotidien.
Allez, installez-vous bien au fond de votre canapé, prenez un petit café/thé/cappuccino, c’est parti !

Les enfants qui sont tout barbouillés après le repas, les jouets qui trainent, leurs siestes ratées : on a voulu des enfants on les a ! Alors maintenant on assume et on profite des bons moments avec eux. On fait la sieste quand on peut, on se couche tôt une fois dans la semaine et surtout on se gave de vitamine C pour être plein d’énergie avec eux ! Et comme on est pas des parents parfaits, on a le droit d’être fatigué, alors on s’enferme 5 minutes dans notre chambre et on respire (finalement c’est ce qu’on propose de faire à nos enfants pour qu’ils se calment …)
La poussière qui revient et le panier à linge qui ne désempli pas : de toute façon c’est une histoire sans fin alors autant en prendre son parti. Et puis lorsque, exceptionnellement, on fini par repasser tout le linge, faire la poussière, laver le sol … et tout ça dans la même journée (bon le week-end c’est déjà pas mal hein) quelle satisfaction ! Non ?
Les chaussettes sales de Chéri-d’Amour qui traînent par terre : eh bien oui c’est comme ça, les hommes viennent de Mars, et sur Mars on ne range pas son linge sale dans le panier … Il faut s’y faire et ne plus être prise par surprise quand une malheureuse petite paire de chaussettes blanches (devenues noires au passage, c’est là qu’on les reconnait …) pointe le bout de son nez au pied du lit ! L’avantage c’est qu’il n’y aura d’erreur dans le tri du linge !
Les gens qui râlent au boulot, dans les magasins, au téléphone … Bon, alors là, c’est l’objet d’une étude que je mène depuis 13 ans (depuis que je travaille en fait !) : il suffit d’une mauvaise journée à quelqu’un pour que, d’un seul coup, on devienne son punching-ball pour une broutille (tient ils pourraient lire cet article ces gens là non 😉 ). La solution : sourire et rester zen. Au lieu d’envenimer la situation, on sort notre plus bel atout et on reste zen. Finalement, on a la satisfaction d’avoir aidé quelqu’un et on est tout fier de nous … Bon après, si vous êtes vous aussi énervé que cette personne, ça peut virer au pugilat, nul n’est parfait …
Les commerciaux qui nous harcèlent au téléphone pour nous vendre des assurances, des fenêtres, des piscines, leur Grand-Mère … Finalement, tant que c’est au téléphone, il suffit de répondre gentiment « non merci » et de raccrocher. Alors que, eux, c’est pauvres gens, ils entendent des mots incongrus à longueur de journée. En restant zen et poli on va peut-être embellir leur journée. Si on est dans un bon jour, on peut même pousser le vice à taper la discut’ … Bon, j’avoue, moi je n’irai pas jusque là !
La queue à la caisse du supermarché ou la caissière qui n’a pas envie de gagner le titre de « la plus rapide du mois »  : alors là je suis la première à ruminer ! Mais comment trouver un point positif à cette situation ??? Et bien c’est simple : ça permet d’observer la jungle humaine et de se rendre compte que finalement, c’est nous les plus beaux, les plus intelligents, et les plus merveilleux. Du coup on en devient plus zen, et plus rien ne peut nous atteindre dans cet état de perfection-de-nous-même 😉 Je vous assure que ça marche !
Les conducteurs du dimanche alors que, nous, on est pressé, parce que bien sûr on est parti trop tard et que l’on va être en retard à un rendez-vous très important. La meilleure solution pour rester zen : insulter le conducteur (ben oui quoi, on est chez nous, personne ne nous entend, et on fait ce qu’on veut, na!) (solution qui n’est réalisable uniquement que si les enfants ne sont pas dans la voiture … évidemment …) et mettre la musique à fond, chanter et se trémousser sur notre siège … Ce n’est pas donné à tout le monde, mais c’est un vrai défouloir,  promis.
Les microbes qui font leur apparition le vendredi juste avant le week-end : ces petits coquins pointent toujours le bout de leur nez quand on ne travaille pas, quand le médecin est en vacances, quand la pharmacie ferme ses portes … Bon et bien là, de toute façon on est tellement HS qu’il nous est impossible de pester (ou alors juste pester tranquillement) on passe les commandes de la maison à Chéri-d’Amour, et on file hiberner sous la couette … Quand c’est possible … Sinon, pas le choix : on se greffe un mouchoir sous le nez, on se passe de la vitamine C en intraveineuse (encore … je ne suis sponsorisée je vous le jure !), et on attend lundi pour se reposer au boulot …
Les invités qui pourrissent nos toilettes : bon ben là on a le droit de râler, impossible de trouver le côté positif … Seule satisfaction : l’idée de se venger au match retour !
En conclusion : il faut profiter de la vie et relativiser !

 

Et vous verrez, un sourire en cache un autre … Je commence, à vous maintenant. Vous me racontez votre sourire-bonheur du jour ???
 
 

6 thoughts on “Mes trucs pour arrêter de râler !

  1. Pas envie de râler aujourd'hui, j'ai passé une très belle soirée de réveillon, les amis qui sont restés dormir chez nous m'ont bien aidée à tout ranger, nettoyer et nous avons prolongé un peu ce moment de convivialité autours d'un brunch.
    Mais le sourire-bonheur du jour, c'est de constater qu'après seulement 15 jours d'existence, mon blog a dépassé les 1 000 visites ce matin. Voilà, c'est tout simple, mais ça me fait plaisir de voir que ce que j'écris suscite de l'intérêt.
    Bonne et Heureuse Année à toi et ta petite famille

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)