Nos peurs et nos espoirs

Voilà, c’est fait, la rentrée est passée …
Nous pensions être cinq ce jour là, mais Bébichou a décidé de nous faire patienter le plus longtemps possible. J’avais imaginé cette journée cent fois dans ma tête mais elle a dépassé tous mes espoirs.

Mon Chaton sera-t-il aussi fort que je le voudrais ? Trouvera-t-il sa place dans ce monde ? Comment va-t-il surmonter une journée sans sieste lui qui dort deux heures l’après midi ? Il n’aimait pas la cantine l’année dernière … va-t-il l’aimer cette année ?
On culpabilise toujours de laisser son enfant seul dans ce tourbillon. Pour sa première rentrée, l’année dernière, je m’étais posée beaucoup de questions également. Et finalement il a réussi comme un grand à se frayer son chemin.
ooo
L’excitation était à son comble depuis quelques jours. J’ai réalisé que la rentrée approchait à grand pas, et que, centrée sur mon futur accouchement, je n’avais même pas commencé à discuter de cette nouvelle étape avec mon Chaton. Nous avons donc commencé par acheter une nouvelle paire de chaussures et un sac qu’il a lui même choisi avec soin. Ensuite nous avons évoqué le déroulement de ses futures journées.

Surprise : « oui je suis un grand maintenant, je vais aller à la cantine ! »

En fait, je m’aperçois depuis quelques jours que mon bébé a grandi cet été. Et là, j’en prends encore plus conscience.

Tient ! Et si je décidais de lui faire confiance après tout …

Alors voilà, je suis une maman poule qui commence à se dire qu’il faut lâcher prise … Et que, finalement, ça fait du bien à tout le monde ! Donc :
  • Mon Chaton a passé une merveilleuse première journée d’école
  • Il a mangé des spaghettis bolognaises dont son short blanc se souviendra à vie
  • Il a ramené un petit souvenir d’une chute malencontreuse sur sa lèvre, mais me dira simplement qu’il a été fort et n’a pas pleuré.
  • Il a joué avec ses deux copines préférées … qui sont en grande section …
Et bien d’autres choses que je ne sais pas …
ooo
Voilà que mon Chaton prend soin de sa maman en lui montrant combien elle peut avoir confiance en ses capacités de grand garçon.
Voilà que c’est mon fils qui m’apprend la vie.
Voilà que grâce à mes enfants … je grandis !

7 thoughts on “Nos peurs et nos espoirs

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)