Notre nid de tourterelles #rdvnature

Depuis que nous avons déménagé, nous n’avions pas encore profité complètement de notre jardin, il était envahi de mauvaises herbes, les arbres n’étaient pas taillés … Et puis mon Chéri a pris la tondeuse et la tronçonneuse par les cornes ! Aujourd’hui les enfants profitent d’un grand jardin propre et dégagé, ils ont déjà pu faire connaissance avec les gendarmes et les escargots, ils ont couru après les lézards et aidé papa à nettoyer notre bout de nature.

Après avoir taillé un joli Tamaris dont l’une des branche principale avait cédé lors de la mini tempête de septembre, nous avons découvert qu’un couple de tourterelles avait élu domicile dans celui-ci. Leur nid a eu chaud, il aurait très bien pu finir par terre et les œufs en omelette ! Par chance cet arbre donne juste sur la fenêtre su salon, nous avons donc pu observer de prêt l’arrivée des petits oisillons. Autant vous dire que les enfants passent du temps à la fenêtre.

Je me suis donc renseignée sur la vie des tourterelles et voici ce que j’ai appris :

Comportement : La tourterelle turque se nourrit sur le sol, mais fréquente aussi les mangeoires en hiver. Elles se nourrissent en grands groupes autour des fermes et des stocks de grain. Elles picorent aussi des baies sur les buissons.
La tourterelle turque est vue solitaire, mais plus souvent en couples. Cette espèce est résidente dans son habitat. Ce sont des oiseaux très grégaires.
Pendant la période nuptiale, le mâle effectue quelques jolis vols, depuis Tourterelle turque un toit, un arbre ou un autre perchoir assez haut. Il s’élève dans les airs et bat des ailes bruyamment, avant de descendre en glissant avec les ailes et la queue déployées. Sur le sol, les deux partenaires sautent en l’air jusqu’à un mètre de hauteur en claquant des ailes, et sautent à nouveau tout en criant. Elles se poursuivent en vol, et sont très belles quand perchées sur un fil, elles se donnent des « baisers » réciproques sur la tête, le cou et la nuque.

Nidification : La tourterelle turque commence à se reproduire début mars, et jusqu’à fin octobre. Le nid est une plate-forme très lâche dans un arbre, une haie ou un buisson dense. Il est fait de quelques fines brindilles et de tiges sèches, très plat et petit. Il est très sommaire. La femelle dépose 2 oeufs blancs et lisses. L’incubation dure environ 14 jours, assurée par les deux parents. Les poussins sont nidicoles. Les parents les nourrissent avec de la bouillie de graines (lait de pigeon) et les jeunes quittent le nid au bout de 18 à 19 jours après la naissance. Ils peuvent voler à l’âge de trois semaines.
Cette espèce peut produire de 2 à 4 ou 6 couvées par an.

Régime : Espèce essentiellement granivore, elle ajoute à son ordinaire, dès l’arrivée des beaux jours, quelques fleurs,insectes, bourgeons qu’elle consomme avec gourmandise.  Elle boit par succion et n’a pas besoin de jeter la tête en arrière pour avaler.

Après s’être renseignés, nous avons décidé d’offrir un petit coin aux oiseaux du jardin pour se nourrir cet hiver, nous sommes donc en recherche d’une jolie cabane à cacher dans le jardin dans laquelle nous mettrons des graines pour ses habitants. Depuis, on observant tranquillement la nature, nous avons revu notre ami l’écureuil, un pic vert et des mésanges.

unesourisbleue.fr
#rdvnature

C’est ma participation au rendez-vous de Ma P’tite Tribu : La nature dans tous ses états, qui aura lieu le premier dimanche de chaque mois.

11 thoughts on “Notre nid de tourterelles #rdvnature

  1. ah quand même !!!! dommage que je n’aime pas spécialement les tourterelles, mais très intéressant quand même 🙂
    merci beaucoup pour ce moment culturel 🙂
    Vassilia

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)