Réaliser une bouteille sensorielle

L’eau que nous consommons nous pose question : l’eau du robinet ? l’eau en bouteille ? eau de source ou minérale ?

Ayant un avis partagé sur la question, je consomme plus aisément de l’eau en bouteille. Et, comme cela est recommandé, je varie les types d’eau. Ainsi j’espère varier les plaisirs et les bienfaits. S’il y a bien une eau que je consomme régulièrement depuis que je suis maman, c’est celle de Mont Roucous. Elle est faiblement minéralisée et est idéale pour bébé.

Mais seulement voilà, le problème de l’eau en bouteille, c’est le recyclage ! En effet le plastique c’est l’élément que j’essaie de bannir de ma maison. Aujourd’hui j’utilise des plats en verre pour la cuisson et la conservation, des gourdes ou des pichets pour boire au quotidien … pour les contenants dont je ne peux pas me passer comme les flacons de shampoing et des gels douche, j’utilise des formats familiaux.

En ce 15 novembre, qui est la journée mondiale du recyclage, je voulais donc vous proposer, en partenariat avec Mont Roucous et Creavea, de vous montrer comment réaliser des bouteilles sensorielles pour les petits. Ce qui permet ainsi de recycler les bouteilles ! 

 

Une bouteille sensorielle c’est quoi ?

 

C’est un concept inspiré de la pédagogie Montessori. Ces bouteilles sont très utiles pour canaliser et calmer les esprits échauffés, elles sont aussi parfaites pour l’éveil des tout-petits. Utiliser des bouteilles en plastiques permet de créer des jouets qui stimulent le développement des sens de bébé notamment les sens auditif et visuel.

Généralement les bouteilles sont créées à partir de deux ingrédients : un liquide et des éléments décoratifs.

Pour le liquide nous pouvons jouer avec leur poids, leur couleur …  : l’huile par exemple est plus légère que l’eau et va ainsi se mélanger puis flotter au repos. Pour les éléments décoratifs rien n’est interdit ! Grelots, paillettes, perles, pâtes, riz, colorant alimentaire … Tous est dans l’esprit créatif 😉

 

Quelques astuces

 

En faisant quelques recherches pour trouver des idées, j’ai aussi trouvé des astuces intéressantes à vous communiquer.

Si des éléments très légers, comme les paillettes par exemple, flottent à la surface, il suffit d’ajouter une goutte de liquide vaisselle pour leur permettre de couler.

Pour la base de la création, à la place d’un liquide, il est possible d’utiliser du riz, des lentilles, des pâtes ou encore des billes. Là encore l’imagination n’a pas de limite.

Dans le cas où vous souhaitez ajouter du colorant alimentaire, une à deux gouttes suffisent. Si vous mettez trop de colorant, la couleur cache tout le reste et perd son intérêt.

L’un des points les plus importants c’est la sécurité : il est évidemment hors de question que bébé puisse ingérer l’un des ingrédients. Il est donc recommandé de sceller le bouchon avec de la colle. Pour cela il fait faire attention à ne pas en faire couler sur la bouteille ou le bouchon. De plus il faut veiller à ce que la colle ne fasse pas fondre le plastique, pour cela j’utilise plutôt de la colle blanche.

 

Réaliser une bouteille sensorielle

 

Il fait commencez par vider la bouteille de son contenu, la laver puis la laisser sécher à l’air libre. Je la pose sur le sèche biberon de Margaux après l’avoir légèrement essuyée avec un torchon.

L’idée est ensuite de les remplir à la moitié pour qu’elles ne soient pas trop lourdes (voire au trois quarts pour les plus grands enfants).

Ensuite on ajoute les éléments décoratifs. Pour ma part j’ai commencé par une simple bouteille avec quelques lentilles. Pour ma deuxième réalisation j’ai juste mis un grelot et quelques perles pour le côté sonore. C’est clairement la deuxième bouteille qui a le plus plu à Margaux, plus bruyante et plus colorée.

Je me suis ensuite amusée avec Maxence, Nolan et Gabriel à faire d’autres mélanges. Nous avons ajouté des paillettes et du produit vaisselle pour faire de la mousse pailletée. Dans une autre bouteille nous avons mis des pompons dans de l’eau ainsi les enfants les observent flotter peu importe le sens de la bouteille. Dans une dernière nous avons mélangé de l’eau additionnée de colorant alimentaire avec de l’huile, les enfants ont constaté que l’huile était plus légère que l’eau mais qu’elle se mélangeait en la secouant.

Dernière étape et pas des moindres : il faut fermer la bouteille ! Le principe c’est de mettre de la colle à l’intérieur du bouchon et sur le bord du goulot puis de bien laisser sécher.

 

 

Margaux a clairement préféré les bouteilles sonores, mais je pense que les bouteilles qui développent le sens visuel l’intéresseront plutôt quand quelques mois. Il suffit de faire des recherches sur le net pour trouver des milliers d’idées ! Vous partagez vos idées en commentaire ?

 

 

unesourisbleue.fr

 

Article partenaire

6 thoughts on “Réaliser une bouteille sensorielle

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.