Trois bébé, trois histoires de portage (Test du Porte Bébé Manduca)

L’allaitement, le portage, le maternage proximal, tout ça pour moi était une évidence. Je n’ai jamais pu laisser pleurer mes bébés trop longtemps, nous avons cododoté plusieurs mois … Alors le portage, c’était une découverte, mais quel bonheur pour soulager les coliques et les pleurs du soir de Chaton. Coquinou lui, en revanche, n’a pas voulu être porté en écharpe. Il ne supportait pas d’être lové contre moi tout en étant enveloppé. Déception pour moi mais pas pour ma poussette double, qui du coup a été largement rentabilisée.

Bébichou lui adore ça ! Nous avons commencé par l’écharpe classique en position du berceau mais ce jeune homme étant assez lourd (3.810 kg à la naissance, déjà …), j’avoue que le poids porté par les épaules était assez pesant pour mon dos.

J’ai eu l’occasion de pouvoir tester le porte-bébé Manduca. Et là, tout a changé !

Le poids est porté principalement sur la taille grâce à la grande ceinture ventrale. Des bretelles réglables, un réducteur pour les plus petits … Nous avons été séduits ! Dès notre première utilisation, Bébichou s’est endormi en quelques secondes contre moi : sa tête bien maintenue et la fameuse position des jambes en M respectée.

Plus en détail : 

La position en « M » : un avantage naturel et la meilleure sur le plan orthopédique. les orthopédistes et les pédiatres recommandent que les jambes soient franchement fléchies et légèrement écartées. Les fesses du bébé doivent être plus basses que les genoux, ceux-ci pouvant remonter jusqu’à son nombril. De cette manière, le bassin bascule vers l’avant, le dos s’arrondit et se trouve ménagé.
Cette position est aussi appelée tour à tour « jambes fléchies écartées » ou bien « de la grenouille », les jambes formant un angle de 90° entre elles. En effet si vous observez les positions des tibias, des cuisses et des fesses les uns par rapport aux autres, ils forment un grand « M ». C’est simple, non ? Ainsi, en utilisant le Manduca, vous serez sûr d’empêcher toute malformation de la hanche et de l’articulation, encore toute cartilagineuse,  qui pourra se développer correctement.
L’entrejambe assez large du Manduca assure que les cuisses sont complètement soutenues et écartées de façon optimale pendant que les jambes, à partir des genoux, peuvent se balancer librement. Pour les tout petits, un réducteur de siège permet de les placer légèrement en hauteur dans le porte bébé.

Le porte-bébé manduca permet de porter bébé jusqu’à ses 20kg, dans trois positions: dans le dos, sur le ventre et sur la hanche. Il est réalisé en coton Bio et en chanvre. Sa coupe spécifique répartit le poids de l’enfant sur les hanches évitant ainsi le mal de dos.
Conçu en collaboration avec des conseillères de portage en Allemagne, le porte-bébé ergonomique Manduca combine idéalement les avantages des écharpes de portage et la simplicité et la sécurité d’un porte bébé. Les lanières bien rembourrées peuvent être ajustées, la ceinture ventrale peut être fixée aussi bien sur les hanches que sur la taille du porteur et est largement réglable et pourvue d’une fermeture à trois points, afin d’éviter toute ouverture accidentelle.
Une capuche réglable, même quand bébé s’endort sur le dos, permet de soutenir la tête, quand elle est enroulée, elle sert de soutien-tête pour l’enfant réveillé. La forme bien étudiée du porte-bébé Manduca garantit une position des jambes en grenouille et permet au bébé d’arrondir son dos quand il s’endort. La longueur du dos est également ajustable. Pour les tout-petits, une culotte spéciale intégrée au porte-bébé a été prévue afin d’éviter de forcer les petites jambes en grand écart. L’emplacement des jambes est bien rembourré sous les cuisses de l’enfant, ce qui évite des fourmillements chez les plus grands.

Vous pouvez retrouver le Manduca sur le site de Kadolis.

2 thoughts on “Trois bébé, trois histoires de portage (Test du Porte Bébé Manduca)

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)