Un moment de vie inoubliable !

Trois heures du matin … un coup de pied … dix minutes plus tard, une nouvelle vague.

Mais non en fait ! C’est parti ! Il arrive !
Bon réfléchissons … trois heures du matin, c’est le début, il faut gérer les enfants et quarante minutes de route. J’ai envie de dormir, je n’arrive pas à réfléchir et à compter les minutes. Mais je suis une « geekette » non ? Alors j’installe une application sur le téléphone et c’est parti, le décompte se fait d’un coup de pouce sur l’écran. Je peux refermer mes yeux durant quelques minutes.
Non ce ne sont pas Bébichou et Chéri d’Amour 😉

Ah elle a bien fait son boulot la sage femme la veille. Heureusement qu’elle m’avait dit que mon col était encore long et que ce n’était pas pour tout de suite. Nous avions repris rendez-vous pour le vendredi, soit trois jours plus tard. Je me voyais déjà revenir, une énième fois, en me demandant si cette fois j’accepterai le déclenchement ou pas.
Finalement, notre Bébichou attendait simplement le jour du terme. Le dix septembre. Depuis le début de cette grossesse je me disais que je la vivrais comme la dernière pour ne rien regretter. Et bien ce petit bout de chou m’a écoutée.
Il est sept heure, j’ai mal, je me lève … oups ! Douleurs toutes les cinq minutes ! Les enfants à lever … la route … je me vois déjà accoucher dans la voiture … Je m’habille, chéri va réveiller les enfants, leur prépare un sac de fortune et nous partons. Un dernier arrêt au portail pour souffler un bon coup et hop. La boulangère le regarde à travers la vitrine, elle a compris. Je sais déjà que certaines personnes seront au courant de notre départ précipité …
Le trajet est long. Les enfants m’appellent, je ne peux pas répondre. Je m’accroche à la ceinture. Je me concentre et demande à Bébichou d’attendre notre arrivée à la maternité. Les ronds points et les dos d’âne sont des supplices.
Chéri est concentré, il voit bien que nous ne sommes pas loin de l’arrivée de Bébichou. Nous arrivons, mon papa récupère la voiture et les enfants. Je ne le vois même pas, je n’entends plus rien, je me concentre pour arriver jusqu’à l’ascenseur. Ouf, nous y sommes, j’ai mal, je me retiens par pudeur mais j’ai envie de hurler.
J’avais dis que je tenterai sans péridurale cette fois. Ce n’est pas possible, je me suis trop retenue, je veux vivre sereinement cet accouchement comme les autres. Mais vais-je y avoir droit ? N’est-il pas trop tard ?
Nous sonnons : « oui? » « c’est pour une naissance et il arrive ! ». Chéri prend les choses en mains, je ne peux plus réfléchir, plus ouvrir les yeux, plus parler …
« Vous êtes à 8, vous voulez la péri ? »
« Si c’est possible OUI !!! »
« Vous faites bien de dire si c’est possible … « 
Et bien j’ai eu de la chance : j’étais la seule et tout le monde s’est activé pour moi. J’ai eu une péridurale très justement dosée, un accouchement en une heure et une équipe formidable et décontractée.
Une heure et quelques poussées plus tard, Bébichou est dans mes bras. Enfin, mon troisième bébé est là, lui qui était tant attendu. Un regard rempli de tout un tas de sentiments échangé avec Chéri d’Amour. Ce regard qui veut dire tellement de choses.
Et voilà, c’est parti pour la vie à cinq. Celle dont nous avions rêvée, enfin nous l’espérons !
Je ne regrette pas mon choix finalement, car grâce à la péridurale, j’ai pu vivre pleinement et sereinement mon troisième (et dernier!) accouchement, et c’est ce que je voulais au fond.
Les premiers jours à la maison se sont très bien passés. Les enfants ont tout de suite adopté leur petit frère. Bébichou est un gourmand qui a déjà repris son poids de naissance, il a sa tututte lui aussi, et il aime les bras de maman. Le seul point noir : j’ai du abandonner mon allaitement, je suis déçue, mais je préfère donner des biberons avec amour et plaisir qu’allaiter dans la douleur.

25 thoughts on “Un moment de vie inoubliable !

  1. comme quoi tout peut se declencher d'une minute a l'autre et aller tresssss vite 🙂 Bravo au bébichou d'avoir attendu le terme. et ARF me parle pas des ronds point et les dos d'ane … une torture !

  2. un très beau récit… qui m'a ramené 19 ans en arrière, pour la naissance de ma dernière fille.. un accouchement en douceur, sous péridurale, alors que j'avais accouché 4 fois sans….. c 'était un vrai bonheur…. je découvre votre blog qui me plait beaucoup. bienvenue à votre petit ange, profitez de lui le temps passe si vite. Au plaisir d'échanger.

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)