Un simple mot …

Nous voilà presque à la fin de l’année scolaire … Notre chaton vient de faire sa première année d’école ! La petite section … Déjà …

Ce matin les tout-petits faisaient leur journée d’adaptation, les mamans lâchaient leurs premières larmes !
Souvenir ? Non, pas pour moi, j’étais contente qu’il entre à l’école et j’espérais le meilleur pour mon bébé d’amour. J’ai pourtant la larme facile mais là, non. Je ne sais pas pourquoi, j’étais en confiance, sûrement, et toute fière de mon bébé. Et puis le petit frère était déjà là, ça ne doit pas faire le même effet !
Notre Chaton a toujours bien parlé, et c’est tellement agréable de pouvoir échanger avec lui, qu’il puisse exprimer ses émotions (quand il arrive à mettre des mots dessus). Par contre, il ne savait pas sauter, courir, taper dans un ballon … Comme je dis toujours, ils ne peuvent pas tout apprendre à faire en même temps. Ils découvrent tellement de choses ! Moi ça m’allait bien : il parlait avec tout le monde, et je n’avais pas besoin de lui courir après !
Grâce à l’apprentissage de la motricité à l’école, à raison de 30 minutes chaque matin, mon Chaton a évolué à une vitesse fulgurante. Bien qu’il ne soit pas encore très adroit, et, comme me l’a dit son maître en riant « on n’en fera pas un rugbyman », il a tellement grandi ! Quand je me replonge dans les photos … quel changement !
Au début de la semaine, j’ai eu l’occasion de discuter 5 minutes avec son « Maître Gilles », comme il aime à l’appeler. J’avais déjà saisi cette opportunité car, comme on nous l’avez dit en début d’année, si tout va bien il n’y a pas de raison d’avoir des entretiens réguliers. D’accord, mais c’est quand même le début de la sociabilisation : notre enfant va-t-il s’intégrer ? Va-t-il savoir suivre les règles ? Va-t-il réussir à se concentrer ? Bien sûr ce n’est que le début de l’éducation, mais c’est aussi le début de beaucoup d’autres choses !
Donc jusqu’ici tout va bien, il se fait des copains, il est sage … que des compliments ! Fierté de maman, il faut l’avouer … Mais ce matin là, Maître Gilles me dit : « oui tout va très bien, mais bon Maxence est un peu lent quand même … ». Sur le moment j’ai ri, car c’est effectivement son caractère, il réfléchi beaucoup, à tout ! Mais après coup je me suis dit : voilà comment un tout petit mot peut nous faire réfléchir !
Un simple mot …
Pour moi : c’est un rêveur et tout est très réfléchi, c’est plutôt comme ça que je le vois … Car après tout, nous vivons dans une société où tout est rythmé, tout est chronométré, tout est noté et classé … Alors voilà, moi je suis bien contente que mon Chaton soit un rêveur, et je souhaite qu’il garde cette petite facette de sa personnalité en lui. Il sera pressé bien assez tôt dans sa vie !
Un petit mot peut devenir lourd de sens si l’on n’a pas confiance en notre rôle de parent. Je me suis toujours détachée de ce qu’avait pu dire notre super nounou, je ne gardais que l’essentiel et le positif, tout en prenant en compte ses remarques si besoin bien sûr. Mais j’ai bien conscience qu’une seule phrase dite à une maman ou un papa en proie au doute, peut devenir un immense mur à gravir …
A vos témoignages ! Un mot vous est-il resté en travers de la gorge ou vous a-t-il choqué de la part d’un proche ou d’un spécialiste de la petite enfance ?

2 thoughts on “Un simple mot …

  1. Il ne savait ni courir ni sauter à l'entrée en petite section? C'est vrai que mes enfants sont des acrobates… En tout cas, il parlait sûrement mieux que la mienne, comme tu dis, ils ne peuvent pas tout faire en même temps! Allez, on passe dans la classe des moyens en septembre, Poppy n'arrête pas de m'en parler!

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)