Vivement qu’ils se fassent des sandwichs !

Dans la vie, une chose est vraiment récurrente : les repas … Autant quand on est seul, on est capable de se caler avec un bout de pain et du fromage, autant quand on est parent ce n’est pas évident de réfléchir à l’avance aux repas ! Et surtout à leur qualité …
J’ai allaité mes enfants et c’était très une bonne période ! Ils mangeaient ce que je mangeais. Pas de lait à acheter, pas de plat à préparer, pas besoin de réfléchir à équilibrer au mieux les repas. J’ai adoré cette période pour son coté pratique : on va chez des amis, au resto, à un repas de famille ? Pas de soucis, on a tout ce qu’il faut là où il faut !
Bien évidemment, j’ai aimé l’allaitement pour beaucoup d’autres raisons : donner le meilleur à mes enfants, les instants rien qu’à nous même en pleine nuit, une histoire de famille (de mère en fille) … Mais bien sûr les enfants grandissent (ah bon ???) et un jour ils commencent à vouloir autre chose : croquer la vie à pleine dent par exemple ! Et aussi croquer des boudoirs …

Cette période là reste gérable, on commence par des purées : que ce soit oui ou non, on ne s’inquiète pas, ce sera meilleur demain. On mitonne de bons petits plats pour faire plaisir à nos bambins : ils ne veulent que de l’industriel ces petits ingrats ? Pas de soucis, ils apprendront bien un jour à manger varié.
Eh bien justement, avec Coquinou, on y est depuis un moment …  Il a deux ans et toutes ses dents (ou presque …) et c’est lui le commandant en chef de ses repas depuis plusieurs mois !
J’ai toujours essayé de lui faire découvrir des choses différentes : on fait les marchés, on achète de tout, on cuisine ensemble, on goûte … Ah ça pour goûter, il goûte ! C’est déjà bien me direz vous. Mais à part de la purée et des coquillettes, tout fini par cette phrase fatidique : « beurk maman c’est pas bon » avec une moue qui fait rire tout le monde. Ils savent y faire ces petits chenapans !
Cela fait donc plusieurs mois que nous varions les repas autour de la pomme de terre et des pâtes.
Mais samedi, victoire !!!!
 
Mon Coquinou chéri à enfin accepté les concombres que je chéris ! Il en aurait mangé un saladier tout entier si je l’avais écouté !!! Je n’en revenais pas … Enfin un peu de vert dans son alimentation. Puis deuxième victoire le soir même : Chéri d’Amour nous a cuisiné des moules frites maison à tomber par terre ! Des moules bien fraîches, des pomme de terre nouvelles, un plat parfait ! Par sécurité, j’avais donné un peu de purée à mon loulou. Pour le faire goûter, comme d’habitude, je lui donne une moule … il la déguste … et m’en demande une autre … puis encore une autre … et finalement, il en a mangé autant que moi si ce n’est pas plus !
Alors voilà, je suis porteuse d’un message d’espoir à vous tous, parents dépités, ne sachant plus quoi faire à manger, au bord de la crise de nerfs : « patience est mère de toutes les vertus ».
J’avais vécu cette période avec mon Chaton, mais elle avait été beaucoup moins longue. Aujourd’hui mon grand mange presque de tout et goûte avec plaisir, c’est un bonheur. Coquinou commence à faire de même, espérons que ça dure !
Et puis on recommencera avec notre 3ème petit bout : on aime les défis !

Un petit mot ça fait toujours plaisir :)